Quel master pour devenir cadre de santé ?

Travailler dans le domaine de la santé est sacré. Les expériences de la pandémie du coronavirus nous ont assez montré combien la vie est précieuse et la santé est inestimable. Beaucoup se sont sentis pousser une nouvelle vocation et ont voulu intégrer le monde médical. D’autres qui sont déjà dans le milieu paramédical désirent approfondir leurs connaissances afin de monter en compétence. C’est le cas des cadres des cadres de santé. De quels bagages intellectuels et de quelles expériences ce poste nécessite ?

Master cadre de santé

Mieux connaitre le métier de cadre médical

Encadrer les équipes de soin

Un cadre médical est une personne qui a pour rôle de leader une unité de soin ou un service médical. C’est un chef d’équipe qui supervise toutes les activités reliées à son unité. C’est à lui que revient le travail d’encadreur des équipes de soin et c’est également lui qui se charge de l’organisation de la bonne marche du service.

S’assurer que tout va bien

Il doit également s’assurer que tout va bien et que tout le monde travaille bien. Si jamais il y a des réclamations concernant les prestations ou la sécurité des patients, il est le premier responsable.

Former les équipes

Parmi les autres tâches qui lui incombent, il peut aussi être préposé à l’organisation des formations nécessaires à son équipe. Parmi ses autres rôles, il y a également l’enseignement ou sa participation en tant que au jury de diplôme. Il peut aussi embrasser la fonction de guide accompagnateur des étudiants pendant leur parcours.

Les études à suivre pour devenir cadre de santé

Formation nécessaire

Pour exercer ce métier, il est impératif pour chaque candidat de posséder un diplôme d’état de cadre de santé. Pour l’obtenir, il faut intégrer l’un des 39 instituts de formation de cadres de santé (IFCS) qui existent en France. Ces dernières quant à elles sont rattachées à un centre hospitalo-universitaire (CHU).

Des études accessibles par voie de concours

Seules peuvent concourir les personnes qui possèdent déjà un diplôme ou une certification dans le domaine paramédical. En plus de ce diplôme, le candidat doit justifier d’au moins 4 années de service à temps plein.

Le concours d’entrée dans les instituts de formation de cadres de santé (IFCS) en lui-même est divisé en deux épreuves. Il a tout d’abord un examen écrit suivi d’un autre examen oral. Dans l’épreuve écrite, le candidat aura à rédiger un commentaire se rapportant à un sujet d’ordre sanitaire ou social.

L’épreuve d’admission orale se passe devant un comité de jury. Cet entretien portera principalement sur la motivation du candidat et il y relatera aussi son expérience ainsi que son parcours. Il lui sera également demandé comment il conçoit le travail de cadre de santé.

Une formation qui dure un an

Après le concours, les candidats admis devront suivre une formation qui s’étalera sur un an. Dans ce parcours, il y aura aussi bien des volets théoriques que pratiques suivies par une quantité importante de périodes de stage. À l’issue de cette année, l’étudiant obtiendra le diplôme d’État de cadre de santé.

Durant leur cursus, les étudiants seront formés sur deux aspects de leur travail : le côté pédagogique ainsi que le côté managérial.

C’est ce diplôme d’état qui ouvre donc les portes du métier de cadre de santé. Cependant, de nombreuses IFCS ont élaboré un système de double diplôme. Ainsi, le sortant aura la possibilité de détenir un master santé parallèlement à son diplôme d’état. Ce master est une clé supplémentaire pour le nouveau cadre de santé.

Master cadre de santé

La nécessité d’une formation continue

Pour prétendre devenir cadre de santé, il est impératif pour le candidat que ce soit la continuité d’un parcours professionnel. La formation est ouverte à une dizaine de secteurs paramédicaux tels qu’infirmier, diététicien, psychomotricien, orthophoniste…

En plus d’une expérience professionnelle de 4 ans, une certaine maturité d’esprit est aussi demandée au candidat. C’est une qualité qui doit incomber à ceux qui aspirent à devenir cadres de santé.

La formation est payante et coûte dans les environs de 10 000 euros. Cependant, il est tout à fait possible aux candidats de demander une prise en charge auprès de leur organisme employeur. Ils y ont droit en tant que soignants. En effet, un financement y est prévu pour bénéficier d’un plan de formation ou d’un plan de développement de compétence. Sinon, pour ceux qui doivent se subventionner eux-mêmes, ils peuvent recourir à un prêt étudiant ou faire une demande d’allocation d’études.

Laisser un commentaire

Observatoire Zéro Positif