Comment gérer une séparation de couple avec un bébé ?

Pour les enfants, la séparation de leur parent peut être une période particulièrement triste, stressante et déroutante. Mais si vous avez décidé que ça ne marchera pas, il est peut-être préférable de vous séparer. Dans ce cas, ce sera à vous de tout faire pour protéger votre enfant, surtout s’il s’agit d’un bébé. Comment faut-il donc expliquer à un enfant que ses parents vont se quitter ? Comment bien gérer la situation ? Voici quelques pistes pour aider un bébé à faire face aux bouleversements d’une séparation.

Expliquer la séparation à un bébé

Une séparation ou un divorce est une expérience très stressante et éprouvante pour toutes les personnes concernées. À tout âge, il peut être traumatisant de vivre la fin du mariage de ses parents et la dislocation de la famille. Les enfants peuvent être choqués, incertains ou en colère. À cet effet, quand la séparation s’impose, il faut avant tout penser à préserver les enfants, surtout les plus petits. Ce n’est pas parce qu’il est bébé et qu’il ne parle pas qu’il ne ressent rien !

Enfant triste
Les enfants ont un talent fou pour se sentir coupables de ce qui arrive de négatif à la maison

Vous ne le saviez peut-être pas, mais les enfants, même les tout petits, ont un talent fou pour se sentir coupables de ce qui est négatif à la maison. Le divorce n’est jamais un processus sans heurts. Et, inévitablement, une telle période de transition ne se fait pas sans chagrin et difficulté. Certains enfants peuvent même développer des caprices alimentaires. Dans un récent article, on vous donnait quelques pistes pour aider votre enfant à manger moins vite.

Pour faire face aux difficultés de cette séparation, les spécialistes recommandent aux parents d’être en mesure de se formuler à eux-mêmes une explication avant de dire les choses à l’enfant. La vie après la séparation, ça se prépare. Ainsi, que ce soit à court, moyen et long terme, vous devez pouvoir vous entendre sur un certain nombre de modalités.

Soyez sincère et honnête

Soulignons aussi qu’au cours de la phase préverbale, entre 0 et 12 mois à peu près, un enfant se régule beaucoup plus sur les émotions de ses parents. Autrement dit, plus vous arriverez à être clair avec vous-même, plus la situation le sera pour le bébé. Vous devez être en mesure de lui expliquer le plus simplement possible que son père et sa mère ne vont plus être ensemble. Il faut qu’il comprenne qu’il n’est pas responsable. Ses parents l’aimeront toujours et il continuera à les voir tous les deux. Utilisez uniquement des mots simples et faites tout pour capter son attention.

Quel système de garde pour un bébé dont les parents se séparent ?

Garde alternée ou pas ? Pour les spécialistes, la garde alternée avec un enfant en bas âge (moins de 6 ans) est à proscrire. En effet, ce système de garde apporte des changements trop répétés qui font que l’enfant n’a pas un « chez lui ».

Pour commencer, vous devez savoir que le rapport à la mère, pour les plus petits, est asymétrique par rapport au père. Cela est notamment dû aux premières interactions qui ont lieu au cours de la phase intra-utérine. Par ailleurs, la qualité des premiers liens qu’un bébé tisse avec sa mère est fondamentale, particulièrement au cours de la première année de sa vie. Il faudra notamment réussir certaines transitions importantes telles que la diversification alimentaire. Quelques conseils pour proposer un repas de qualité à son bébé de 4 mois dans cet article.

Il serait alors préférable de fixer un « repère » chez la mère. Cependant, notons qu’il est tout aussi important que le père tisse un lien de qualité avec son enfant dès les premiers mois. S’il arrivait que le couple se sépare au cours de cette période, il faut donc faire en sorte que le père soit aussi très présent. À cet effet, il est conseillé de maintenir le lien père-enfant par-delà la séparation. Cela peut se faire selon un rythme régulier et un planning fixe préalablement défini.

En résumé, le système de garde le plus approprié est celui dans lequel le parent qui a la garde n’est pas le parent principal. De même, le parent qui n’héberge pas l’enfant n’est pas un parent secondaire. Pour préserver votre bébé, vous devez réussir à lui montrer que chacun de vous est content qu’il passe de bons moments avec l’autre.

Aider votre enfant à mieux vivre la situation

Les choses peuvent devenir difficiles et délicates, même dans les séparations les plus coopératives. En effet, la séparation n’est pas un sujet facile à aborder. À ce propos, gardez en tête que la transparence et la compréhension sont essentielles dans ce genre de situation. Pour cela :

  • encouragez votre enfant à parler, si celui-ci arrive déjà à s’exprimer un peu. Vous devez lui faire comprendre qu’il peut vous parler en toute confiance et partager ses émotions. Puis, surtout, écoutez avec le plus d’attention possible tout ce qu’il a à dire ;
  • comprenez que tous les enfants réagissent différemment au changement. Ce sera à vous d’être attentif à tout comportement ou à tout autre afin de modifier votre approche en conséquence ;
  • essayez d’éviter le plus possible les conflits entre vous. Lorsque les parents se disputent devant leurs enfants, ils risquent de prendre parti ou d’être loyaux envers un parent plutôt qu’un autre. Notons toutefois qu’il ne s’agit pas d’un phénomène propre à la séparation. Cela arrive aussi même quand les parents sont ensemble et se disputent souvent devant l’enfant ;
  • demandez de l’aide si vous en avez besoin. Votre enfant a besoin de vous pour être fort et mieux vivre la situation.
Observatoire Zéro Positif