Comment gérer une grosse dispute entre deux enfants d’une même fratrie ?

Les conflits entre frères et sœurs sont souvent un casse-tête pour les parents, et deviennent une source de tension dans la famille. Certains n’ont même plus d’idées lorsqu’il s’agit de les réconcilier si les disputes sont fréquentes dans la fratrie. Voici quelques idées pour bien les gérer si vous vous sentez parfois débordé.

Pourquoi il y a des disputes dans une fratrie ?

Pour bien gérer les disputes entre frères et sœurs, il est important de connaître d’abord les raisons des conflits dans la fratrie. En effet, ce sont les actions non réfléchies qui favorisent ces types de situations.

Bien gérer les disputes entre frères et sœurs

Pourtant il est naturel de voir des disputes dans une fratrie, car chaque membre a une personnalité distincte et des opinions différentes.

Les enfants peuvent essayer de négocier pour l’attention ou le soutien parental avec lesquels ils peuvent avoir des difficultés à obtenir une interaction positive. Les disputes peuvent également survenir entre les frères et sœurs lorsqu’ils cherchent à gagner du pouvoir, à affirmer leur statut ou à multiplier des rôles existants.

D’autres causes comprennent la jalousie, le manque d’espace personnel et la rivalité, ce qui contribue à créer un climat hostile au sein d’une fratrie et peut finalement conduire à des conflits ou des bagarres.

Trop intervenir favorise les disputes

Les rivalités entre frère et sœur sont un comportement normal pour tous les enfants dans une même famille. Il est toujours possible qu’il y ait des tensions autour d’un sujet lorsque leurs opinions divergent. Il se peut que les enfants se bagarrent pour pouvoir se confronter, apprendre à sortir des tensions, ou tout simplement pour se défendre.

Si les parents cherchent systématiquement à intervenir lors des disputes pour rendre justice (défendre et punir), cela ne fait qu’handicapé les enfants. Il se peut même que l’enfant se mette en difficulté intentionnellement pour capter votre attention.

Il faut éviter d’intervenir souvent dans les conflits entre frères et sœurs pour qu’ils ne deviennent pas dépendant de votre intervention à l’avenir. Cela vous évite aussi de prendre parti volontairement ou non, l’idéal est donc de laisser les enfants se disputer tant qu’il n’y a pas de violence.

Prendre parti complique les relations

Les relations entre frère et sœur sont souvent compliquées, et les conflits commencent par des petites inattentions.

Et la première raison de la colère des enfants est la façon d’intervenir des parents qui ne sont pas toujours appropriés. Un exemple concret est qu’un parent punit souvent le plus âgé ou le plus fort. Cela fait ressentir à l’enfant un sentiment d’injustice, et cela deviendra aussi un nouveau moyen de pression pour la victime qui croit qu’il est favorisé.

De plus, si vous intervenez en privant l’objet de la dispute, cela ne fait qu’augmenter le sentiment d’injustice de l’un d’eux qui pense qu’il n’est pas fautif. Ce type d’intervention ne fait qu’augmenter la frustration, et les enfants ne pourront pas se remettre en question.

Il faut être prudent lorsqu’on veut intervenir dans une dispute entre frère et sœur. La situation devient encore plus difficile par rapport au place, s’il y a des triplés par exemple. Pour éviter de semer des sentiments négatifs comme la jalousie, inégalité, l’animosité, il faut intervenir le moins possible.

Les relations entre frère et sœur sont souvent compliquées

Comment gérer les disputes entre deux enfants dans une même fratrie ?

Les chamailleries et les rivalités entre les enfants sont naturelles, donc il ne faut pas en faire tout un plat. Comme nous l’avons vu plus haut, c’est surtout la façon d’intervenir qui provoque les disputes ou non. Voici nos conseils pour gérer la dispute sans créer de nouvelles problématiques.

Faire diversion

C’est un bon moyen pour calmer les conflits, et les caprices en détournant leurs attentions pour qu’ils oublient leurs sources de frustrations. Vous pouvez donner une nouvelle activité différente pour chaque enfant pour les faire oublier le conflit auparavant. Comme moi, vous pouvez notamment faire ranger les jouets pour l’un avec papa, et l’autre mettre la table avec maman. L’important est que chacun des parents joue le jeu que les enfants ne se souviennent pas de leurs chamailleries. C’est une technique étonnamment efficace, qui fait vite oublier aux enfants leurs conflits.

Intervenir au bon moment

Il y a principalement trois niveaux de dispute chez les enfants : il s’agit des chamailleries, des conflits difficiles à gérer pour les enfants, et les disputes violentes. La manière de gérer ces différentes situations est différente selon le cas. Mais, intervenir à chaque conflit n’est pas toujours la solution. Le plus important lors des interventions est que les parents doivent être calme et neutre à chaque instant. Être neutre dans ces types de situations permet d’éviter que l’un des parties soit frustré. Et le calme permet d’être un bon médiateur lorsqu’il s’agit de résoudre les conflits de la meilleure des manières dans la vie de tous les jours.

Comment gérer les disputes sérieuses et les conflits violents ?

Dans les deux cas, le dispute entre fratrie n’est plus une simple chamaillerie et nécessite une intervention des parents.

Le plus important est de faire assimiler les règles dans ces types de situations pour apprendre à gérer les conflits dans la vie. La solution pour résoudre les conflits sérieux est d’être neutre. Tout en demandant aux enfants de s’exprimer par tour sans qu’ils soient interrompus lors de leurs explications.

Puis, il faut les orienter vers une solution qui convient à chacun en leur demandant leurs avis. Pour les disputes violentes, il est essentiel de pénaliser les enfants en leur rappelant les règles que vous avez instauré, et en leur demandant de s’isoler pour se calmer. Puis répéter le processus avec les conflits sérieux.

Le cadet possède un comportement en particulier envers l’aîné qui est souvent à l’origine des conflits.

Les activités à faire ensemble

Les activités à faire ensemble permettent aux enfants de développer leur créativité, leur imagination et leur sens de l’esthétique. En effet, les activités manuelles et les jeux de société sont des moyens efficaces pour réconcilier les enfants. Ces activités permettent également de développer leur collaboration, et leur capacité à communiquer entre eux pour mieux s’entendre.

Les activités à faire ensemble peuvent aussi être bénéfiques pour les relations entre frères et sœurs qui sont en conflit. En effet, les activités manuelles et les jeux de société favorisent le partage et l’entraide entre les membres d’une même fratrie. De plus, ces activités peuvent créer des souvenirs précieux entre les enfants et leurs parents.

Gestion des conflits entre frères et sœurs : 5 astuces pour bien les gérer

Voici 5 astuces qui peuvent être utiles pour bien gérer les disputes entre frères et sœurs :

  • Encourager le dialogue entre les enfants et les aider à trouver des solutions à leurs conflits.
  • Éviter de prendre parti entre les enfants et toujours être neutre.
  • Faire des activités manuelles à faire ensemble pour créer des souvenirs précieux.
  • Organiser des jeux de société pour favoriser le partage et l’entraide entre frères et sœurs.
  • Restreindre les objets de conflit pour éviter les disputes.

Conclusion

Les conflits entre frères et sœurs sont inévitables, mais il est possible de les gérer efficacement. Les parents doivent être vigilants et faire preuve de patience pour aider leurs enfants à résoudre leurs conflits. Les activités manuelles et les jeux de société sont des moyens efficaces pour réconcilier les enfants. Il faut également encourager le dialogue et éviter de prendre parti entre les enfants.

Une bonne communication entre les parents et les enfants est essentielle pour instaurer un climat de bienveillance et de respect dans la fratrie. Les parents doivent également être à l’écoute des enfants et leur donner le temps nécessaire pour trouver leur propres solutions aux conflits et aux disputes.

Et pour éviter que les disputes ne s’enveniment et ne deviennent incontrôlables, il est essentiel de les gérer efficacement et de faire preuve d’empathie et de compréhension. Les conflits entre frères et sœurs peuvent être une source de frustration et de tensions, mais ils peuvent également être une occasion de rapprochement entre les membres de la fratrie.

Observatoire Zéro Positif